pensées de 11 h 30

Pensée d'un instant (11 h 30).  

Les chagrins sont faits pour être tordus,  

Pour qu’ils rendent les larmes qu’ils se sont accaparés.  

Ce ne sont que des serpillières épongeant le sol de nos vies,  

Des tissus qui se salissent des scories déposées.  

Lavons-les à grande eau, celle des sources fraîches,  

Puis séchons-les sur la corde de nos bonheurs.  

Ainsi, ils deviendront poussières et souvenirs  

Déposant cette étonnante nostalgie qui serre parfois le cœur.  

Et nous nous rappellerons, lorsque fleuriront les grandes joies  

De ces instants, de ces larmes et de ces oppressions.  

Nous goûterons alors d’autant plus, l’intensité du moment qui nous est donné  

De vivre.  

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site